Le bijou dans tous ses états sur BIJORHCA Paris

Succès et glamour étaient au rendez-vous de la dernière édition du salon international de la bijouterie BIJORHCA Paris (5-8 septembre 2014), visibles dès l’entrée avec la présence exclusive du groupe GL Bijoux, qui représente des marques telles que Nina Ricci, Kenzo, Inès de la Fressange…

The Wonderstore, l’espace tendances d’Elizabeth Leriche, a mis en scène les collections Automne-Hiver 14/15 dans une série de contrastes, entre la pureté éthérée et le black drama des contes de fées, entre le pop et le rock des années 60-70, dédiées à une femme MAGIC PRINCESS  – délicate et féérique ou DARK QUEEN – sophistiquée et envoûtante, BABY DOLL – espiègle et colorée ou LADY ROCK – extravertie et swing.

Ces contrastes, nous les retrouvons sur l’espace CREAM, chez plusieurs créateurs qui ont proposé des bijoux différents de la bijouterie traditionnelle, tant dans leur forme que dans leur technique, tantôt très high tech et tantôt très ludiques. Spoted:

2 marques ont développé des collections graphiques et poids plume, dans une gamme chromatique réduite et essentielle. Légèreté plastique et originalité du motif chez TUN, marque fondée en 2009 par OI Designers, un collectif représenté par les artistes brésiliens Lia Menna Barreto et Mauro Fuke. le travail de ces 2 sculpteurs se caractérise par l’adjonction de conceptions numériques et de découpe laser au croquis initial réalisé à la main. Une marque 100% made in Brésil, fabriquée dans un esprit écolo à partir de caoutchouc recyclé et de latex naturel, en partenariat avec les réserves de production indiennes, disponible en 3 couleurs (rouge, noir, crème).

OLA jewelry présente la collection Framed, en polyamide ou en métal imprimé 3D, disponible en noir, bleu, acier doré et argent. Cette ligne est « encadrée » par des courbes très épurées, empreinte d’un minimalisme ultra-moderne. Sa fondatrice, la créatrice belge Ina Suffeleers, passionnée par le bijou dont elle dessinait les modèles depuis plusieurs années, a lancé la marque après avoir découvert une solution d’impression 3D optimale pour créer les lignes et magnifier les textures.

image[2]

En voisine, la jeune marque française TWINZ BERRY (lancée il y a 2 mois) est réalisée à partir de perles à main avec un fer à repasser et du papier sulfurisé. Un esprit home made pour des bijoux fun, très décomplexés. Couleurs en fusion et éclaboussures dans les colliers et tiares en résine de la créatrice russe Sasha Soshalskaya, dont le support magnétique permet des compositions à l’infini.

Dans le prolongement de cet esprit fantaisie ludique, l’exposition Petits Tatouages entre Filles met en lumière les talents d’illustratrices de la créatrice française Les gribouillis du poulpe râleur et des créatrices espagnoles Lamai et Manitas de plata, qui ont conçu des ornements de peau féminins, subtils et amusants.

Des propositions créatives et multiples pour cette session qui marque le grand retour de BIJORHCA Paris en septembre. Un retour réussi (+18 % de visiteurs pas rapport à juillet 2013), qui traduit une dynamique positive pour le marché français et belles perspectives pour janvier prochain (23 – 26 janvier 2015).

www.bijorhca.com

[jamiesocial]